jeudi 4 février 2010

Kodaikanal, Ooty en plus petit

Kodaikanal, dernière étape de montagne avant de retrouver la plaine constituant la majeure partie du Tamil Nadu. Prenez OOty, divisez-le par 3 et vous aurez à peu près une image correcte de cette station haut perchée, à 2100 mètres d'altitude. La ville compte 35 000 habitants, dispersés autour d'un lac sur les flancs des collines environnantes. En 1901 les Américains y ont établi une école, désormais réputée et qui dynamise la région. Kodaikanal est très fréquentée par les touristes Indiens du Kerala et du Karnataka. En partant d'Ooty, j'ai mis une dizaine d'heures de bus à y accéder, mais le voyage valait vraiment le coup : 3h de descente dans des superbes vallées, traversée de la plaine entre Coimbatore et Panali pendant 3h, et à nouveau 3h de montée pour accéder à Kodaikanal. Plus d'une fois le bus s'est retrouvé coincé à cause de l'étroitesse de la route, obligé de faire arrière, un peu flippant avec la falaise à moins d'1 mètre...

Comme Ooty, Kodaikanal possède son jardin botanique, Bryant Park. Il est plus petit, moins bien entretenu, mais on y retrouve les mêmes ingrédients : grandes pelouses, arbres centenaires, buis taillés et serres avec quelques fleurs. Dans les coins un peu à l'écart, des cadavres de bouteilles de whisky sont cachés derrière les arbres. Non loin du parc, un petit sentier appelé Coaker's Walk longe la falaise et offre un panorama sur les environs. Mais comme d'habitude, la brume envahit les montagnes en fin de matinée et il devient impossible de voir quoi que ce soit.

Tant pis, j'ai continué la marche sur une dizaine de kilomètres, en demandant mon chemin. Le but de mon trek était d'atteindre Pillar Rocks, un point de vue réputé dans le coin. En suivant les conseils des autochtones, j'ai réussi à emprunter des sentiers secondaires, hors de la route, où j'étais tout seul. En fin de matinée, le soleil commençait à taper, mais l'air était encore frais du matin, avec une petite brise aux odeurs de pin et de feu de bois : la marche était vraiment très agréable. Je suis passé à côté d'une petite église avant de longer une rivière sur 2 ou 3 kilomètres. Quelques petites fermes sont disposées le long du cours d'eau, où des femmes lavent leur linge ou leur vaisselle. Des vaches et des chevaux en profitent aussi pour se désaltérer.

La fin du parcours était de la route sur 2km, en passant par un point de vue dit Green View, où l'on ne voyait toujours rien à cause de la brume. Par contre, la vue des Pillar Rocks était à peu près dégagée, et ces rochers sont effectivement impressionnants. Assez pour que des bus entiers de touristes y défilent toute la journée. Les singes sont nombreux dans ce coin, se nourrissant des restes des touristes. Je suis rentré par le même chemin, m'arrêtant à l'occasion pour manger un thali et refaire le plein de chocolat. Et oui, comme à Ooty, des dizaines de commerçants vendent du chocolat fait maison, encore moins cher :) Ça tombe bien j'arrivais au bout de mes réserves. Demain direction Madurai, à seulement 4 heures de bus !

1 commentaire:

  1. Sympa la ballade en solitaire... Tu ramènes du chocolat indou?

    RépondreSupprimer